nl | fr
 

« Les atouts d’un fonds sectoriel tel que BOFAS se sont dévoilés au fil des années. Un demandeur ou propriétaire d’un terrain pollué n’est confronté qu’une seule fois à la problématique très complexe de l’assainissement du sol. Sans expérience ou connaissances, il est très pénible de mener à bien un assainissement. Un fonds sectoriel tel que BOFAS fonctionne comme un centre de connaissances qui centralise l’expertise et les connaissances. Après 10 ans, nous pouvons bel et bien affirmer que cette approche centralisée s’est traduite par un gain de temps et d’argent. L’approche via un fonds sectoriel est parfaitement valable pour tous les autres secteurs ou industries présentant une problématique équivalente de nombreux terrains indépendants contaminés. »
Kris Eggermont, directeur technique de BOFAS
UN PROJET D’ASSAINISSEMENT DE A à Z
n projet d’assainissement du sol comprend deux phases importantes.

La première phase consiste à préparer l’exécution des travaux. Celle-ci est décrite en détail dans le projet d’assainissement du sol (PAS) et s’appuie sur les résultats de l’étude indicative du sol (EIS) et de l’étude de délimitation de sol (EDS).

La deuxième phase concerne la réalisation des travaux et comprend les travaux de génie civil et, si nécessaire, l’assainissement in situ. Chacune de ces phases est encore subdivisée en deux étapes : un processus d’exécution par BOFAS (et/ou des tiers), d’une part, et un processus d’approbation par les pouvoirs publics, d’autre part. La procédure est donc assez complexe, mais elle est menée à bien le plus efficacement possible par le chef de projet de BOFAS. BOFAS consacrera le temps gagné par la simplification du système de tendering à la réalisation d’un plus grand nombre de projets chaque année. Il s’agit d’un défi de taille, compte tenu de la quantité considérable de projets supplémentaires qui ont été introduits dans le cadre de l’AC2.

Phase 1 : L’étude de délimitation du sol et le projet d’assainissement du sol (durée : de 1 à 2 ans)

Durant la première phase, BOFAS élabore un projet d’assainissement du sol dans lequel le procédé d’exécution de l’assainissement est décrit. Pour pouvoir élaborer ce projet, BOFAS procède préalablement à une étude de délimitation du sol pour obtenir une représentation claire de l’ampleur de la contamination. Pour la réalisation complète de l’étude de délimitation du sol et du projet d’assainissement du sol, il faut compter en moyenne une durée de 1 à 2 ans. BOFAS opte toujours pour la meilleure solution technique où le prix est également en rapport avec le résultat à obtenir. Cette proposition est présentée aux autorités et traitée dans un délai maximal de trois mois. BOFAS rédige simultanément un cahier des charges afin de confier la mission à un entrepreneur qualifié pour le projet. Chaque semaine, BOFAS lance des dizaines de tenders pour l’exécution de tous les aspects partiels d’un projet.

Phase 2 : la réalisation effective des travaux comprend les travaux de génie civil et l’assainissement in situ

Travaux de génie civil: la première étape de la réalisation des travaux d’assainissement (durée : de 1 à 12 semaines)

Lors du démarrage des travaux de génie civil, une réunion est organisée au cours de laquelle les différentes parties (demandeur, entrepreneur, BOFAS et d’autres acteurs concernés) peuvent poser toutes leurs questions sur le processus d’assainissement, le timing des travaux faisant également l’objet d’une discussion. Des réunions de suivi sont ensuite régulièrement effectuées pour informer les intervenants du déroulement des travaux. La technique d’assainissement appliquée en cas de contamination par des combustibles liquides consiste à excaver les terres polluées jusqu’au niveau de l’eau souterraine et à enlever la couche surnageante constituée d’huile minérale. Dans la plupart des cas, il est nécessaire de rabattre l’eau souterraine par pompage pour permettre l’excavation de toutes les terres contaminées. Les terres polluées sont alors transportées vers un centre agréé de traitement du sol. Les travaux de génie civil peuvent, par leur nature même, gêner les activités sur le terrain. BOFAS essaie d’organiser les travaux de manière à ce que le propriétaire ou l’occupant du site éprouve le moins de désagréments possibles.

Assainissement in situ : l’étape finale de la réalisation des travaux d’assainissement (durée : de 6 mois à 2 ans)

Ensuite, un assainissement in situ débutera, si nécessaire. Il consiste à poser des filtres et des tuyauteries sur le site pour continuer à purifier l’eau et/ou le sol par le biais d’un système de pompage. La plupart du temps, le terrain peut continuer à être exploité durant cette phase. BOFAS pose ses installations, en concertation avec le propriétaire, le plus près possible de la zone à assainir. La technique la plus fréquemment utilisée par BOFAS en cas de contamination par l’essence est le « venting », une technique consistant à extraire l’air du sol et, par la même occasion, les substances volatiles de l’essence. Ce processus dure en moyenne de six mois à un an. En cas de pollution par le diesel, on utilise une technique de « bioventing » similaire par laquelle l’air détruit les bactéries aérobies présentes dans le diesel. Ce processus dure en moyenne de un à deux ans.